Louise, jeune stagiaire de 23 ans, craquait via le collegue Clement.

Louise, jeune stagiaire de 23 ans, craquait via le collegue Clement.

Lors d’une fi?te arrosee, lui et une autre fille du bureau tentent une seduire.

« J’etais J’ai nouvelle recrue d’un petit theatre »

Notre toute premiere fois qu’on m’a presente Clement, J’me suis tout de suite dit : « ce genre reste canon. » Grand, blond, d’immenses yeux noirs, un sourire a tomber. Mais, manque de bol, c’etait aussi mon collegue, ainsi, gui?re le plus proche. Un hochement de tete a J’ai porte des toilettes, une blague devant la machine a sirop, un geste une main a l’entree du metro : voila a minimum pres a quoi se resumaient les relations. J’etais la nouvelle recrue d’un petit theatre parisien. Stagiaire, quelque peu reservee, et pas encore pleinement integree a l’equipe. Je passais https://datingmentor.org/fr/the-league-review l’essentiel du temps libre a bosser derriere notre ecran, et on ne va pas vraiment penser que mon bureau est le spot le plus en vue. Je parlais rarement au milieu des autres, et je n’avais encore jamais passe de temps avec eux en dehors des heures de travail. Mais, ce soir-la, des trucs etaient concernant le point de changer. Legerement plus que je l’aurais imagine, d’ailleurs… Vers 19 heures, Melissa, des relations presse, reste descendue a mon etage avec une bouteille de rhum. L’occasion revee Afin de me rapprocher un tantinet des autres. Cela fallait se Realiser violence. J’ai enfile la timidite au placard et j’suis allee trinquer avec mes nouveaux collegues. Un verre en entrainant un nouvelle, l’ambiance s’est detendue, et j’avoue que J’me sentais bien dans mes baskets.

« Une fois dans le bar, j’ai essaye de l’oublier »

Clement s’est approche de moi, et m’a lance : « C’est vraiment bien que tu sois restee. » J’ai acquiesce avec un petit sourire, en essayant de cacher le contentement. Petit a petit, les uns et les autres paraissent rentres i  domicile, et nous n’etions plus que quatre ou 5 a siroter les verres entre des bureaux. Mathieu, un grand type baraque, a suggere de prolonger la soiree dans un bar un brin hype, pas trop loin. Me concernant, c’etait une excellente opportunite d’en savoir quelque peu plus sur Clement, de perdre un moment avec lui, loin du theatre. Et par exemple, de tenter la chance… Mais c’est Chloe qui possi?de grimpe sur son scooter. Elle a enroule les bras autour de lui, tandis que je partais en taxi au milieu des autres. Sur le chemin, j’ai eu moyen de ruminer. En y repensant, c’est vrai que Chloe et lui avaient l’air d’etre proches. Elle venait souvent tourner autour de le bureau, mais comme beaucoup d’autres. Un coup dans le bar, j’ai essaye de l’oublier. J’etais la Afin de me rapprocher de faire mes collegues, gui?re Afin de minauder. Bizarrement, c’est Chloe qui est venue me rejoindre. On etait l’ensemble des deux assez emechees.

« On a commence a rire, a se raconter les vies »

On a commence a rire, a se raconter les vies. Pour repousser des vieux beaux qui nous tournaient autour, cette dernii?re a eu l’idee que nous fassions mine d’etre ensemble. Je n’ai gui?re refuse, je l’ai deja fera pour blaguer, et j’avais envie d’etre plus complice avec Chloe. Le bras autour de ma taille, nous avons deambule au pub, en riant devant nos mines decues de nos pretendants. Legerement plus tard dans la fi?te, Chloe m’a abandonnee pour aller se coller a Clement. Ils ont commence a se chuchoter des choses a l’oreille et, a ma grande surprise, a me devisager. Le genre de situation qui met vraiment mal a l’aise. Ils parlaient de moi, c’etait entendu. Je leur ai tourne le dos pour eviter de trop cogiter, mais je n’appreciais pas vraiment d’etre epiee tel ca. De toute facon, il est tard, et le bar allait bientot fermer. Je me suis retrouvee au milieu d’une foule alcoolisee et bruyante jouant des coudes vers la sortie, et j’ai atterri brutalement dans le trottoir. Mes autres etaient en train de debattre sur la facon la plus pratique de regagner leur appartement. On m’a propose de me joindre au taxi qui en emmenerait quelques-uns vers le nord de Paris.

« L’alcool avait rendu mes remarques floues »

A ce moment-la, Chloe m’a tiree par le bras et m’a glisse a l’oreille : « il faut chez Clement, tu veux venir ? » Bizarre, cette invitation. Je n’avais jamais de nombreux doutes sur le fait que Chloe avait un serieux penchant pour Clement. Pourquoi me demander de venir, alors qu’elle pouvait rester seule avec lui ? Je ne savais plus tres bien quoi faire. Ce serait un peu etrange de me retrouver seule entre ces deux-la, qui avaient certainement besoin de terminer la nuit ensemble. En aussi temps, l’alcool avait rendu les remarques floues, je ne voulais pas rentrer i  la maison tout de suite, ainsi, puis, il faudra bien l’avouer, j’avais envie de rester legerement plus avec Clement. Au final, j’ai reussi a convaincre Mathieu de venir avec nous. Bonne alternative. Et, une telle fois, c’est moi qui ai eu l’honneur de monter sur le scooter de Clement, laissant nos deux autres nous rejoindre a pied. Sur la route, Clement ne m’a jamais semble completement indifferent. Devant le appartement, il a enleve mon casque et recoiffe faire mes cheveux ebouriffes, en me regardant d’un air entendu. Mais, en arrivant chez lui, grosse deception. Apparemment, en don Juan confirme, Clement comptait bien ne point faire de panel entre Chloe et moi.

« J’etais un tantinet paralysee »

Assis via le canape, entoure de divers bieres, de la belle musique en fond, il maintenait l’ambiguite. Tactile avec l’une et l’autre, adressant des regards et des sourires enjoleurs a chacune d’entre nous. Au moment oi? Mathieu a decampe une bri?ve heure prochainement, l’atmosphere a commence a devenir pesante. Nous etions juste tous les trois. Clement s’est jete concernant le lit, dans la piece d’a cote, et a propose a Chloe de nous faire un massage. Elle s’est installee a cheval via nous 2, a passe sa main sous le T-shirt, degrafant notre soutien-gorge, ainsi, commence sa session de massage. Pendant ce temps-la, Clement caressait doucement ma main, cachee sous l’oreiller. J’etais un tantinet paralysee. Grisee par les caresses du garcon qui me plaisait, ainsi, genee de savoir que ma concurrente nous massait l’integralite des deux pendant votre temps-la. Chloe, que je soupconne de s’etre laisse embarquer dans cette histoire bancale via amour concernant Clement, a du se sentir legerement abandonnee. Assez sechement, elle lui a demande de prendre la releve. La, elle s’est collee a moi, de facon a ce que Clement, un coup sa mission accomplie, ne puisse regagner sa place a mes cotes. En vain. C’est la que nos choses ont commence a degenerer.

Leave a Comment

Your email address will not be published.